Chanoines réguliers de Prémontré
19
Août
S. Jean Eudes, prêtre - Fête

14è Dimanche du temps ordinaire – 3 juillet 2022

Après cette lecture de l’Évangile, voici le temps de vérifier votre attention : Combien de villes et localités Jésus a-t-il visité durant sa vie ?

D’après ce passage, ce serait 36, puisque Jésus envoie deux par deux ces disciples et qu’il en envoie 72.  Mais plus que ce chiffre, pourquoi Jésus envoie-t-il des disciples dans des localités du pays ?

              Je voudrais vous expliquer tout d’abord que c’est une démarche nouvelle dans la l’histoire Sainte. Ensuite, je souhaite comprendre avec vous comment cela prépare la venue de Jésus dans ces villes et localités. Enfin, nous pourrions tenter de tirer un enseignement de ce passage d’Évangile et l’appliquer à notre vie pour suivre encore un peu mieux le Christ.

              Dans la Bible, il n’y a pas souvent des personnes envoyées et s’est souvent dans une dimension guerrière. Par exemple dans le livre des Nombres (13), Moïse envoie 12 hommes, un par tribut reconnaitre la terre que Dieu donne à son peuple. Cet envoie est une exploration qui doit précéder la conquête du pays. Cette reconnaissance est un échec puisque les envoyés sont pris d’effroi face à l’énormité des forteresses et la force des habitants du pays. Il décourage le peuple d’entrer dans ce pays et le pousse plutôt à la révolte contre Moïse. Avec Jésus, nous constatons que cet envoie est marqué par l’accomplissement de la mission donnée et la victoire des envoyés. L’ennemi n’est plus un peuple, mais le démon qui tombe du ciel face à l’autorité de disciples du Christ. Et le pays ouvert à la conquête est en fait les cœurs ouverts pour la foi au Christ. Une nouvelle terre promise se réalise, non un territoire conquit par la force, mais un peuple de croyant conquit par la présence de Dieu parmi lui.

              Cette conquête des cœurs s’est effectuer grâce à plusieurs éléments que le texte décrit. Le premier et le plus évident est l’envoie du Christ. C’est le Christ qui envoie les 72 disciples. C’est lui qui les choisit, leur donne une mission, et les conditions de cette mission.

  • La première condition de la mission est la prière : « priez le maître de la moisson ». Nous comprenons que le maître de la moisson est le Père et que la moisson est l’immense multitude des peuples et des âmes qui attendent de connaître Dieu pour sortir des ténèbres de la superstition et de l’enfer d’être loin de Dieu.
  • La deuxième condition de la mission est le dépouillement : pas d’argent, pas de sac, pas de sandale, pas de causerie en chemin. Il faut aller directement au but.
  • La troisième condition de la mission est l’absolu dépendance à l’hôte. Celui qui accueille les disciples est libres de les accueillir ou non, et ils vont demeurer chez lui, tout le temps de la mission. Cette dépendance est la conséquence du dépouillement demandé dans la deuxième condition, et elle témoigne de l’absolu liberté de celui qui reçoit les disciples.
  • La quatrième condition est la stabilité. Les envoyés du Christ demeurent dans une unique maison, accueillant ce qui leur est donné sans plus, sans moins.

Après ces quatre conditions Jésus donne le But de la mission : Guérir les malades et dire que le Royaume de Dieu est annoncé. Vous constatez combien s’est lié, et cela se retrouve partout dans l’Évangile. Jésus guérit et annonce le Royaume de Dieu, l’un menant forcément à l’autre. Précisons toutefois ce que signifie le Royaume de Dieu. Ici la fin du texte nous donne une explication puisque nous apprenons que le mal est vaincu, que la joie règne dans les cœurs, et que tous sont promis à la contemplation éternelle de Dieu, et cela dès à présent.

              Mais comment cela nous concerne-t-il aujourd’hui ? Aujourd’hui, le Christ n’est plus présent corporellement parmi nous. Nous ne savons pas même pas qui sont ces disciples. Leurs noms ne sont pas donnés. On ne sait même pas si les apôtres en faisaient partis. Mais peut-être que l’évangéliste saint Luc le fait exprès, car si je ne connais pas le nom de ces disciples, alors peut-être que c’est moi qui fait partie de ces disciples. Peut-être que moi aussi Jésus m’appelle et m’envoie vers les villes et localités de France ou Jésus doit passer ?  Parmi ces 72 disciples il y a aussi moi, aussi toi, toi, toi, toi … (montrer les personnes présentes de l’assemblé avec la main). Tous rassemblés dans cette église, nous sommes les disciples choisit par le Christ pour aller de par le monde annoncer sa venue.

              En conclusion, je vous affirme que les promesses du Christ sont toujours vrai aujourd’hui. Vous pouvez tout abandonner en son nom et connaître cette joie des disciples. Aujourd’hui encore le nom du Christ guéri les malades. Aujourd’hui encore le Royaume de Dieu est tout proche. Aujourd’hui croyons à notre Seigneur et nous aussi nous ferons tomber les démons de notre monde pour libérer nos frères et les conduire au Royaume de Dieu. Réjouissez-vous car le Royaume de Dieu est arrivé !