Chanoines réguliers de Prémontré
22
Sept
S. Pierre Maubant, prêtre et martyr

L’abbaye de Mondaye

Les origines de l’abbaye de Mondaye en Normandie

Au début du XIIIème siècle, la Normandie comptait un certain nombre d’abbayes de l’ordre de Prémontré : l’abbaye d’Ardenne aux portes de Caen, l’abbaye de la Lucerne dans la Manche, ainsi que l’abbaye de Blanche-Lande, l’abbaye de Silly près de Sées, et les abbayes de Bellozanne et de L’Isle Dieu au diocèse de Rouen.

L’abbaye de Mondaye est fondée en 1202 par l’abbaye de la Lucerne. Une tradition hospitalière se développe rapidement ainsi que le service des paroisses aux alentours de l’abbaye. Mondaye souffre des différentes guerres de religion qui sévissent en Normandie, des abus du Roi qui nomme des supérieurs (abbé commendataire) qui ne vivent pas en communauté mais qui reçoivent les bénéfices.

Le XVIIIème siècle

C’est au début du XVIIIème siècle que l’abbaye de Mondaye connaît la période florissante, avec la reconstruction du monastère (abbatiale, ferme et bâtiments conventuels). En 1706 est posée la première pierre de l’abbatiale. C’est le Père Eustache Restout, prémontré de Mondaye, mais aussi architecte et peintre d’une grande famille normande, qui mènera les travaux de reconstruction. Les travaux s’achèvent en 1745, on peut aujourd’hui encore admirer l’oeuvre unique en Normandie de cette période classique. Les bâtiments conventuels (cloître, chapitre, réfectoire, cellules) et l’église abbatiale forment un ensemble classique très harmonieux, que la communauté s’attache à restaurer.

Après la Révolution

À la Révolution Française, la communauté se disperse, mais c’est en 1859 que des Prémontrés de l’abbaye de Grimbergen, en Belgique, viennent à nouveau s’installer à Mondaye pour que la vie religieuse reprenne. Une deuxième expulsion pendant la IIIème République oblige à nouveau les Prémontrés à s’exiler en Belgique…Mais Mondaye ne peut être qu’une terre prémontrée, et en 1921, les religieux attachés à ce lieu décident de revenir.

L’abbaye de Mondaye a traversé – plutôt heureusement ! – huit siècles d’histoire mouvementée, de la Guerre de Cent ans à la 2nde Guerre mondiale. Première abbaye de France libérée par les troupes alliées en 1944, Mondaye, tout proche des plages du débarquement et du cimetière d’Omaha Beach, accueille aussi beaucoup de pèlerins de l’Histoire du XXe siècle ! Chaque année, le 6 juin, la communauté fait mémoire des soldats alliés décédés lors du débarquement en Normandie.

En 2007, la commnauté a racheté la ferme abbatiale, vendue comme bien national à la Révolution. Depuis quinze ans, elle a mené de grands travaux de restauration, pour aménager cet espace, destiné à mieux vous accueillir. Dans le même temps, la communauté a également mené la restauration extérieure de l’abbatiale et a commencé à rénover les bâtiments conventuels. En juin 2021, les travaux de restauration de l’intérieur de l’abbatiale sont lancés.

Depuis de 800 ans, Mondaye reste Prémontré coûte que coûte. Actuellement, l’abbaye de Mondaye comprend 44 religieux, dont 27 frères à Mondaye et les autres frères dans les prieurés de Conques et de Tarbes.