Imprimer

Dominik Dietrich – Wilten (A)

Date: Sam. 26 Oct, 2019
Durée: Tous les jours
Information de contact: Halder, Hofer : Abt Adrian Zacher und das Stift Wilten von 1907 bis 1922 (Innsbruck 1975)

Né à Hall dans le Tyrol en 1871, Dominik Dietrich entra en 1889 à l’abbaye de Wilten. Il devint prêtre en 1894. Sa vie durant, il fut au service du peuple de Dieu, tout en voulant répondre de près aux exigences de son temps. Il se dévoua spécialement à la Presse catholique, et s’occupa particulièrement de la condition sociale des employées de maison, dont il défendit les droits. Pendant et après la première Guerre mondiale, il joua un rôle majeur dans l’attention du pays aux victimes du grand conflit. Il participa aussi à la vie intellectuelle et culturelle de son temps, donnant des conférences aux artistes et aux amis de l’art. Pendant des décennies, il fut un des prédicateurs et des orateurs les plus aimés et estimés du Tyrol. De 1914 à 1934, il remplit la fonction de prieur de l’abbaye, et donna des cours de théologie aux jeunes clercs. De 1930 à 1951, Dominik fut le curé de la paroisse abbatiale de Wilten, et dès cette époque, il engageait résolument les laïcs dans l’apostolat. A l’instigation du curé Dietrich, on bâtit des églises provisoires dans les nouveaux quartiers d’Innsbruck. Pendant l’occupation nazie de l’Autriche (1938-1945), Dominik Dietrich fit plusieurs séjours dans les prisons de la Gestapo.

Pour échapper au camp de concentration, il dût s’exiler à Schlägl pendant une demi-année. Les Nazis n’osèrent pas mettre définitivement la main sur lui, car il avait autour de lui une très grosse sympathie populaire. Il laissa quelques écrits : Praktische Preszarbeit, Preszpredigten des Piusvereins (4 fascicules 1911-1913), Herz-Jesu-Predigten (trois livrets 1946-1947). Ce dévoué et fervent prémontré mourut le 26 octobre 1951.