Index de l'article

Un homme dans le désert, Jean le Baptiste.

Un fleuve en bordure de ce désert : le Jourdain où cet homme baptise.

Enfin le ciel qui s’ouvre quand Jésus est plongé dans les eaux.

Cette scénographie est comparable à la fresque de la création telle que nous la décrit la Genèse : « au commencement l’Esprit planait sur les eaux ». Puis, lors de ce nouveau commencement qu'a été l'après-déluge, Noé, depuis l’arche qui flottait sur l’eau, envoie une colombe qui fait aussi des allées et venues au-dessus des eaux, apportant finalement, avec un rameau d’olivier, la bonne nouvelle qu'un monde nouveau émergeait. Ici, dans ce récit de Marc, sous une forme de colombe, l’Esprit est descendu sur Jésus baptisé.

Dans la Bible, L'Esprit et la colombe composent ensemble depuis longtemps : ils annoncent un monde renouvelé prêt à éclore. Au début de cet évangile selon Marc, tout semble donc nous dire que nous sommes à l’aube d’un nouveau commencement.

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !