Index de l'article

Notre vocation à chacun d’entre nous – et si nous le croyons dans un élan missionnaire, pour tout homme vivant dans ce monde – c’est d’entrer dans le troupeau de Dieu, par le baptême. Ce troupeau-là, le Seigneur nous dit qu’il en connait chaque membre, il reconnait chaque brebis : il ne nous confond pas. Chacun a du prix à ses yeux. Sans doute nous sommes très différents, mais les baptisés ne forment qu’un seul troupeau. Et Lui, en bon gardien du troupeau, il nous conduit, au jour le jour. Parfois, nous allons nous égarer sur des chemins de traverse, mais lui est capable de nous ramener vers Lui et vers son Père.

Mais parce que Jésus est remonté s’assoir à la droite du Père après l’Ascension, il a laissé les apôtres pour s’occuper de son troupeau qui est l’Église. Mais les apôtres, tout comme leurs successeurs, évêques et prêtres de nos jours, ne sont que des hommes, membres du troupeau choisis pour le diriger. Ils reçoivent donc un appel du Seigneur, une « vocation » comme on dit, soit que Dieu les appelle directement, par grâce, ou parce qu’ils auront entendu cet appel par l’intermédiaire d’autres chrétiens. En tous cas, ils demeurent eux aussi des brebis, même si l’Eglise leur a confié un service de « berger ». Les prêtres comme les évêques sont d’abord des baptisés, et comme eux ils ont besoin d’être guidés vers le Père par le Seigneur Jésus-Christ. Mais alors ne sont-ils pas comme les aveugles cités dans l’Évangile qui guident d’autres aveugles ? A la fin tout le monde finit dans le fossé ! 

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !