Index de l'article

Le Christ vit, et il te veut vivant ! Par ces mots, le saint père vient d’écrire une lettre adressée aux jeunes, et il y a beaucoup de jeunes parmi nous ce matin. Accueillons cette parole qui prend tout son sens en ce saint jour de Pâques. Nous voici réunis pour fêter la Résurrection du Christ, et cet événement ne concerne pas seulement Jésus de Nazareth, mais bien chacun d’entre nous. Le Christ nous veut vivant. En effet, le baptême nous a fait mourir avec le Christ, mourir à tout ce qui, en nous, est mortel et conduit à la mort, le mal et le péché. Et ce même baptême nous a aussi fait revivre avec le Christ, vivre de sa vie à lui, ressusciter avec lui, si bien que nous ne nous appartenons plus à nous-même, nous sommes au Christ, c’est-à-dire membre du Corps du Christ, formant ensemble un seul Corps, le Christ.

Le Christ est notre vie : les mots de saint Paul aux Colossiens résonnent dans la liturgie de ce jour : « si vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Pensez aux réalités d’en haut, non à celles de la terre. » Qu’est-ce que cela veut dire, de rechercher, de penser aux choses d’en haut et non à celles de la terre ? Saint Paul donne aux Colossiens quelques exemples pour se faire comprendre. Les choses d’en bas, celles qui conduisent à la mort ? Impureté, convoitise, amour de l’argent, colère, outrage, mensonge… Les choses d’en haut, qui conduisent à la vie ? Tendresse, compassion, bienveillance, humilité, douceur, patience, pardon, amour désintéressé. Passer de la mort à la vie, célébrer la résurrection du Seigneur, frères bien-aimés, c’est quitter les réalités d’en bas pour les réalités d’en haut, vivre avec le Christ, qui est en haut.

Le Christ vit, et il te veut vivant ! La foi chrétienne a toujours lié le contenu de ce à quoi nous croyons et la manière de vivre et d’agir qui doit en découler. La vie théologale, la vie de foi, est inséparable de la vie morale, de notre comportement. Cela découle justement de la mort et de la résurrection du Christ : de même que le Christ vit, il veut que tu choisisses la vie. Dans la personne du Christ, l’amour de Dieu ne se sépare pas de sa manière d’agir, au contraire, les deux ne font qu’un. Le Christ n’a pas offert autre chose que lui-même, en sacrifice sur la Croix. Et nous aussi, nous percevons bien qu’il doit y voir une cohérence, une unité entre notre foi et notre manière d’être. Nous le sentons bien et lorsque nous voyons un décalage en nous-même entre notre foi et nos actes, nous en sommes malheureux, nous y reconnaissons le péché, la division qui nous habite. De même, lorsque nous voyons ce décalage voire une opposition radicale entre le comportement et la foi que quelqu’un prétend professer, nous en sommes gênés, scandalisés, blessés. Le peuple de Dieu perçoit cela et Dieu exhorte sans cesse les membres de l’Eglise à se convertir pour vivre selon la sainteté du Christ qui est la Tête de l’Eglise.

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !