Pour bien comprendre la signification profonde de cet épisode de l'évangile selon saint Marc, il convient de le mettre en lien avec le passage du Livre du Lévitique de la lecture précédente. Dans les deux textes il est question de lèpre. C'était alors une maladie redoutée, qui faisait fuir ceux qui en étaient atteints parce qu'on la croyait terriblement contagieuse. Celui qui en était frappé devait être conduit au prêtre (comme aujourd'hui encore certains types de maladies doivent être déclarés aux instances officielles). D'autre part, le lépreux devait avertir les personnes alentour de sa présence, et de façon plus générale, habiter à l'écart des autres.

La lèpre est donc une maladie symbolique : elle figure l'impureté, la condition de l'homme pécheur, et c'est pour cela que sa guérison doit être authentifiée par un prêtre. Or, dans le cas qui nous occupe, le lépreux transgresse la Loi juive, parce qu’en venant trouver Jésus, il ne reste pas à l'écart. Et voici Jésus qui se trouve pris entre la Loi et la pitié. Jésus est pris de pitié, est-il dit. La pitié est le contraire de l'indifférence, elle est l'entrée dans la peine de l'autre. Une traduction plus littérale du texte original pourrait être : il fut saisi aux entrailles. Pour les hommes de la Bible, les entrailles sont le siège des émotions. Elles évoquent les entrailles maternelles et l'affection d'une mère pour son enfant. Ainsi une telle expression montre-t-elle à quel point Jésus demeure attentif à la misère de l'homme et accueillant aux souffrances qui sont les nôtres.

Pour guérir le lépreux, Jésus le touche. Selon la Loi juive, ce geste le rend donc impur. Ainsi, dans le Christ, Dieu est-il venu prendre sur lui notre impureté, disons notre perversité, pour nous conférer sa pureté. Et parce qu'il devient solidaire de notre injustice, nous devenons solidaires de sa justice. En devenant solidaire de notre injustice, ce sont nos iniquités, notre mal qu'il porte. Jésus ayant touché le lépreux est à son tour obligé d'éviter les lieux habités, comme le souligne symboliquement l'évangile de ce jour. C'est bien dans un lieu à l'écart de Jérusalem qu'il sera crucifié. Et c'est sur la croix qu'il affichera notre lèpre et portera nos meurtrissures.

portrait

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme