Imprimer

Hubert Beyersbergen - Postel (B)

Date: Lun. 23 Sep, 2019
Durée: Tous les jours
Information de contact: Waterschoot

Nommé prieur trois ans après son ordination sacerdotale, celui qu’on appela le « bon prieur » exerça sa fonction pendant 33 ans jusqu’à sa mort. Hubert Beyersbergen était né le 9 janvier 1867, et il entra à l’abbaye de Postel le 15 octobre 1888, âgé de 21 ans. Prêtre en 1893, il fut sacriste et professeur d’Ecriture sainte à partir de 1895. Il devint prieur, exerçant aussi les charges de maître des novices (jusqu’en 1917) et celle de cellérier. Le père Hubert aimait sa maison et portait ses frères dans son cœur. Par son caractère enjoué et affable, par une chaleureuse simplicité, il créa une ambiance fraternelle dans le couvent. Sa fidélité aux obligations de la vie commune stimulait ses frères à remplir sérieusement leurs devoirs. Le prélat Herstraets avait dans son prieur un collaborateur dévoué et les deux joignaient leurs efforts pour le bien spirituel et temporel de l’abbaye. L’abbé avait espéré l’avoir pour successeur et disait parfois : « Si on en choisit un autre, je crains que la discipline ne se relâche ». Ce qui ne fut pas le cas. Les dernières années d’Hubert Beyersbergen furent pour lui un vrai supplice. Il eut à boire le calice amer de la maladie jusqu’à la lie, dans un complet abandon à la volonté de Dieu. Sans cesse, il répétait sur son lit de mort : Tout pour toi, Seigneur. Ce que Dieu fait est bien fait. Il mourut pieusement le 23 septembre 1929, âgé de 62 ans, et laissa dans son abbaye et chez les gens qui l’avaient connu, le souvenir d’un saint religieux.