Intention de prière ?
Jour

Jean d'Avesnes - Ninove (B) (Tous les jours)

Jean d’Avesnes devint abbé de Ninove en 1544. C’était un vrai religieux qui observait et faisait observer les prescriptions de la règle. Modéré pour lui-même, il était magnanime pour les démunis. En dehors des aumônes quotidienne, il accueillait des pauvres en pension. Aux enfants des familles défavorisées, il procurait la possibilité de poursuivre des études soit dans un collège de Louvain, soit dans un autre institut. Homme humble, de bon sens et prévoyant, il évitait tout luxe et se contentait de nourriture ordinaire et de vêtements simples.

En 1567, au terme d’un abbatiat de 24 années, il se démit de sa charge entre les mains de l’abbé du Parc. Quatre ans plus tard, pressentant sa mort, il quitta le refuge de Termonde pour rentrer dans son abbaye de Ninove le jour de la Sainte-Cécile, la patronne qu’il vénérait tant. Il convoqua ses frères qui se préparaient à l’office choral et rendit l’âme en leur présence le 22 novembre 1571.

Vincent Franck - Strahov (CZ) (Tous les jours)

Vincent est né à Potsdam en 1616. Son père, prédicateur luthérien, s’était converti à l’Eglise catholique et fut d’ailleurs plus tard ordonné prêtre par l’archevêque de Prague. Après la conversion de son père, Vincent demanda l’habit de saint Norbert à l’abbé de Questemberg, de Strahov, et prononça ses vœux en 1640. Il était très féru de théologie, de philosophie, de politique et de jurisprudence. Appelé à Breslau, il s’y montra zélé et brillant orateur, ramenant un grand nombre de luthériens à l’Eglise catholique. Les princes de Brandebourg et de Löwenburg le réclamèrent comme confesseur et prédicateur. Il rayonnait partout sa vie intérieure en Christ, aimant aussi la solitude et la méditation. Il réalisa soixante-dix fois la lecture intégrale de la Bible.

En 1658 il devint lui-même abbé de Strahov. Dans cette charge, il manifesta sa prudence et sa pondération. Sa patience et sa grandeur d’âme furent admirables lors de sa captivité au cours de la guerre de Suède. A la mort de l’évêque de Prague, on le pressa de lui succéder, mais Vincent refusa catégoriquement cette dignité. Il rédigea un commentaire sur l’exhortation de saint Norbert aux chanoines de son Ordre, ainsi de que des exercices spirituels à l’usage des chrétiens qui vivent dans le monde. Après avoir fortement contribué au nouvel essor du collège prémontré de Prague, il mourut saintement à 53 ans, le 20 novembre 1669.

Catégories

Recherche d'événement

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !