Jour
 
Mer. 26 Juil, 2017

Antonius de Graesen de Rode - Le Parc (B) (Tous les jours)

Antonius de Rode, originaire de Louvain, entra à l’abbaye du Parc en 1578. Ce jeune homme avait un âme privilégiée, un esprit intelligent et appliqué aux études. Grand travailleur, il fut reçu bachelier en théologie en 1581. Il consacrait ses loisirs aux travaux littéraires, et a laissé des Miscellanea de vita sanctorum Ordinis Praemonstratensis, où il rassemble et commente des vies de saints de l’Ordre. Passionné de l’histoire de saint Norbert, il avait rassemblé beaucoup de notes avec l’intention de les faire imprimer, comme en atteste une lettre adressée au général Jean Despruetz. Antonius stimula son abbé Ambroise Loots à promouvoir la cause de canonisation de saint Norbert.

Antonius était assidu à la prière et sa conversation se tenait dans les cieux. Il connut plusieurs fois des extases, et s’entretint avec les saints norbertins dans le ciel. Il portait toujours un cilice et s’imposait de dures pénitences et des austérités extraordinaires. Il reçut l’ordination sacerdotale en 1584, et se préparait avec une ferveur particulière à sa première messe. Il confia ensuite à ses confrères qu’il s’était trouvé entouré des anges et des saints qui lui dirent qu’il serait bientôt en leur compagnie. De fait, la première messe fut aussi la dernière. Il tomba malade et conquit le ciel le 26 juillet 1584. Il s’était donné totalement en holocauste au Seigneur. L’année précédant sa mort, il avait composé l’oraison funèbre du prélat Loots, et il ne mourut pas sans avoir eu la joie de voir la canonisation de notre Père saint Norbert qu’il aimait tant.

Frederic Zelecky - Hradisko (CZ) (Tous les jours)

Frédéric Zelecky était un chanoine de l’abbaye de Hradisko, où il fut abbé entre 1666 et 1671. Démissionnaire après cinq années de gouvernement, il vécut encore 38 ans ensuite, dans la plus grande piété. Vivant en paix avec ses frères, il était assidu aux heures canoniales, et fut le confesseur infatigable du pèlerinage d’Heiligenberg. On peut dire que sa vie fut un « miroir de sainteté ». Quoiqu’il souffrît cruellement de la goutte, il passait fréquemment plusieurs heures en prière le même jour. Il prédit qu’il allait mourir pour la fête de sainte Anne. Ce jour là, il célébra le saint sacrifice, se retira ensuite dans la solitude, puis se fit administrer l’extrême-onction. C’était l’an 179. Les religieux qui vivaient avec lui sur Mont Prémontré ont composé une vie de ce saint Frédéric.

Ivo Belhuec - Beauport (F - Côtes-d'Armor) (Tous les jours)

Ivo Belhuec était chanoine régulier à l’abbaye de Beauport en Bretagne. Sa vie exemplaire impressionna les contemporains, qui gardèrent de lui le souvenir d’un authentique religieux et d’un prêtre zélé. On admirait sa fidélité aux prescriptions de la Règle et aux Statuts, sa ferveur et son esprit de mortification. Il mourut en 1664. Au dire du nécrologe, il apparut plusieurs fois après sa mort, comme s’il réclamait sa canonisation.

Catégories

Recherche d'événement

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme