Intention de prière ?
Jour
 
Jeu. 9 Juil, 2020

Adrien et Jacques, martyrs de Gorcum - Middelbourg (NL) (Tous les jours)

Le 9 juillet 1572, dix-neuf prêtres et religieux, fidèles à leur foi catholique, furent pendus à Gorcum par les calvinistes. Parmi eux, deux fils de saint Norbert. Adrien Jansen, né en 1529, surnommé Becanus parce qu’il était natif de Hilvarenbeek, entra à l’âge de 15 ans à l’abbaye de Middelbourg. Après avoir été maître des novices et vicaire, il devint curé à Agterkerke vers 1560 puis curé à Monster en 1572, où venait de mourir Adrien Lacoupe. Adrien Jansen fut un prêtre exemplaire, fidèle et apostolique, qui oeuvra dans une paroisse où l’on comptait déjà plusieurs calvinistes.

Jacques Lacoupe était né à Audenarde en 1542, et il entra à l’exemple de son frère à Middelbourg. Intelligent, plein de charme, ses succès lui tournèrent la tête. Sa vie religieuse devint médiocre. Quand les iconoclastes envahirent l’abbaye, en 1566, il avait 24 ans, il renia sa foi, avec deux autres. Son père et son frère prémontré le firent revenir bientôt à la raison. Touché par la grâce, il revint à l’abbaye et fut accueilli charitablement dans la salle du chapitre, où il demanda pardon de ses scandales : il avait écrit un pamphlet anti-catholique et était devenu pasteur protestant. Réconcilié, Jacques fut nommé, au bout de cinq années vicaire à Monster, où son frère était curé, et où vivait leur père avec eux, dans le presbytère.

A la mort de son frère, en 1572, c’est donc Adrien Jansen qui devint son curé. La collaboration devait durer trois mois. En juillet de cette année-là, les « gueux de la mer » prirent d’assaut le presbytère et emmenèrent curé et vicaire. Adrien et Jacques furent, réunis avec 17 autres prêtres et religieux. Frappés, injuriés, ils parcoururent les rues sous les cris de la foule. On les jeta en prison, et ils subirent de durs interrogatoires, au cours desquels ils défendirent le dogme de l’eucharistie et l’autorité du pape. Bien qu’Adrien était été habitué à réfuter les objections des hérétiques, c’est Jacques Lacoupe, plus jeune mais plus habile à la parole, qui soutenait surtout la lutte. Le 9 juillet 1572, les deux prémontrés reçurent la couronne des martyrs. Adrien avait 43 ans et Jacques 30 ans.

Victor Costebartère - Mondaye (F - Calvados) (Tous les jours)

Né à Cazeneuve dans le Gers le 14 janvier 1881, Jean Costebartère avait toujours voulu être prêtre. Il commença les études, mais sa vue devint déficiente, et il se présenta au prieuré de Balarin pour être convers prémontré. Il suivit ses frères dans leur exil, à Arbres, près de Namur, puis à Bois-Seigneur-Isaac, d’où il revint en 1921 à Mondaye, la communauté de Balarin ayant cessé d’exister. Ce religieux très intelligent et très fin, de très bon jugement, fut affecté à la cuisine. Tant que sa vue le lui permit, il se dépensa au service de ses frères, avec dans l’accent de sa voix, toujours quelque chose du soleil de son pays natal. Assidu aux offices, le frère Victor était d’une piété exemplaire. En 1955, devenu complètement aveugle, il célébra son jubilé d’or de profession. La touchante silhouette, affublée de la blouse grise, parcourut encore les cloîtres pendant deux années, préparant jusqu’à ses derniers jours le bois pour le chauffage de ses frères. A l’Hôtel-Dieu de Bayeux, où on le transporta lors de son ultime mais première maladie, il murmurait : « Il faut bien gagner son paradis ». Il entra dans l’éternité, à Mondaye, le 9 juillet 1957.

Catégories

Recherche d'événement

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !