Intention de prière ?

Chers amis,

Vous êtes nombreux à nous donner de vos nouvelles et à vous enquérir de notre bonne santé. À vrai dire, au regard de la situation si difficile de nombreuses personnes, la nôtre n’est pas vraiment dramatique. Une abbaye est naturellement équipée pour vivre un temps de confinement, aidée en cela par l’arrivée franche du printemps, ses chants d’oiseaux, ses pommiers en fleurs et ses champs couverts de pâquerettes et de pissenlits. La communauté s’est vite organisée pour faire face, par exemple en cuisine où les talents des uns et des autres se révèlent. Le potager occupe certains frères, d’autres réparent les murs de clôture : on ne sait jamais, cela peut stopper l’arrivée du virus ! Les frères étudiants ne relâchent pas leurs efforts, ainsi que tous ceux qui, dans notre communauté, sont attelés à des travaux d’étude ou de rédaction d’ouvrages. Les frères en charge de paroisses veillent à garder des liens au moins téléphoniques avec le maximum de personnes possibles. Notre préoccupation vient davantage des nouvelles parfois inquiétantes reçues des uns ou des autres, des conséquences économiques dramatiques pour de nombreux secteurs d’activités, préoccupantes pour plusieurs communautés monastiques, de la solitude renforcée pour tant de personnes âgées dans les nombreuses maisons de retraites de notre environnement rural, de l’isolement renforcé pour les prisonniers que notre frère aumônier ne peut visiter, de tous nos paroissiens privés des sacrements, des familles endeuillées qui ne peuvent presque pas se retrouver lors des funérailles que nos frères célèbrent en paroisse.

Habituellement, nous accueillons avec joie beaucoup de paroissiens et de gens des alentours durant les jours saints, et depuis longtemps à l’hôtellerie les jeunes de l’année de fondation spirituelle Charles de Foucauld et de nombreuses familles d’Ecclesiola. Sans tout ce monde, mais unis à chacun dans la prière et l’amitié, nous avons cependant pu célébrer ce Triduum avec une intensité particulière, de manière plus silencieuse, favorisant la contemplation des Mystères que nous vivions. L’office des ténèbres, les grandes liturgies du jeudi saint, de la Passion et de la vigile pascale, ont été autant d’occasions de nourrir notre vie spirituelle. Nous avions eu plus de temps, cette année, pour répéter les chants en communauté et travailler un peu la polyphonie ou le chant grégorien. Nous sommes heureux de pouvoir vous retransmettre quotidiennement la prière des vêpres et de savoir que plusieurs centaines d’entre vous s’unissent à cette louange avec nous. Bien des possibilités sont offertes grâce aux médias pour participer à des liturgies. Il s’agit à mon sens d’aides ou de support, mais l’essentiel est la prière que chacun peut vivre, soit personnellement, soit en famille. Non pas tant sortir de soi pour aller vers l’extérieur à travers un écran, mais entrer en soi où le Maître est là et nous attend. Nous avons reçu de beaux témoignages sur des prières domestiques célébrées durant ces jours saints, où les uns et les autres découvrent que le Seigneur ressuscité les rejoint là où ils se trouvent, pour leur apporter la paix de sa présence et la force de tenir dans l’épreuve.

Par notre prière et notre amitié, nous voulons être proches de vous et vous accompagner pour vivre avec patience et charité ce temps pascal, dont une part importante sera encore vécue dans le confinement. Les communautés religieuses n’existent pas d’abord par ce qu’elles font, mais par ce qu’elles sont : des communautés de prière et de charité fraternelle, qui intercèdent pour le monde devant Dieu. Nous sommes ramenés par les événements de ces temps-ci à l’essentiel de notre vocation consacrée, dans l’espérance. Mors et vita duello conflixere mirando : dux vitae mortuus, regnat vivus, chantons-nous durant la semaine de Pâques : « la mort et la vie s’affrontèrent en un duel prodigieux. Le Maître de la vie mourut ; vivant, il règne. »

Frère François-Marie

Abbé de Mondaye

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme

Partager !