Imprimer

f godefroid

« Avance au large ! » Telle est la parole adressée par Jésus à Simon-Pierre dans l’Évangile de Luc. Pierre repart pêcher (alors qu’il a passé toute la nuit sans rien trouver) et 

« Avance au large ! », c’est un appel lancé à tout chrétien qui porte le souci d’annoncer l’Évangile à toute la terre. Il ne faut pas avoir peur de quitter sa maison, son foyer, son abbaye somme toute bien confortable pour parler du Christ à d’autres. Et « les autres » ne sont souvent pas bien loin…manque de faire couler son bateau tellement il y a de poissons.

 

« Avance au large ! », c’est une formule que la Paroisse Saint-Martin-de-la-Seulles (et pas seulement elle) propose pour les collégiens et les lycéens. Tous les quinze jours, les jeunes sont invités à se réunir autour de quelques animateurs (dont trois frères de l’abbaye) pour se divertir, discuter, apprendre, enseigner, prier…

frere godefroid1sacre coeur

En effet, il n’est pas toujours facile d’être chrétien dans un monde qui ne l’est pas. Les jeunes n’en sont pas dupes. Dans leurs écoles, ils ne sont probablement pas nombreux à se déclarer chrétien, a fortiori à assister à ce genre d’aumônerie. Surtout que le vendredi soir, il y aurait sûrement mille autres choses à faire, la semaine est terminée, on va enfin pouvoir souffler, sortir, partir en weekend. Et pourtant, ces jeunes viennent. Ils ne sont pas nombreux, mais ils sont là et c’est ce qui compte !

La réunion commence toujours par un temps de jeu de société. On n’est pas chrétien que de manière sérieuse, oh que non ! Notre foi doit nous inciter à la joie, à la convivialité, à la fraternité. Le jeu est une excellente méthode de se connaître, de se changer les idées, de rire un bon coup ! Avant Noël, tout le monde regarde un film et à la fin de l’année scolaire, un barbecue invite tout le monde avec sa famille à se retrouver.

Puis vient le temps plus « sérieux », celui de l’enseignement. Car s’il est vrai que pour être un chrétien, la fraternité est importante, la formation l’est aussi ! On dit souvent (je pense à juste titre) que notre monde est en manque de repères. Une formation dans la foi peut et doit aller à l’encontre d’une société où le chacun pour soi semble être le plus fort. Ces formations peuvent être très variées. Un frère témoigne de son expérience d’aumônier d’hôpital, un autre soir – avant le Carême – on se rappelle les différents piliers du Carême (ce qui est certainement aussi bien utile pour les animateurs !). Ou bien, on s’interroge sur la fin de vie, thème hautement sensible et ô combien d’actualité. Les réponses ne sont certes jamais faciles, mais il est important de nous sensibiliser à ces réalités.

Enfin, tout aussi important, la prière. Car s’il est important de parler de Dieu, il est au moins tout aussi nécessaire de lui parler, de puiser auprès de lui, qui est pur amour qui se donne. Plusieurs fois par an, nous faisons cela dans le cadre de la soirée de louange et d’adoration de la paroisse. Jeunes et ceux qui le sont restés se retrouvent auprès du Saint-Sacrement, louent le Seigneur, le prient, restent quelques instants en silence, ce silence que notre monde fuit si souvent.

frere godefroid2session des familles

« Avance au large ! » Pierre ne savait pas ce qui l’attendait lorsqu’il est parti avec son bateau. Il se disait peut-être que ce Jésus était un peu fou. En ce qui me concerne, je ne sais pas non plus ce qui ressortira de cette année donnée à cette aumônerie. Et d’une certaine manière, ce n’est pas important. Ce qui est important, c’est d’avoir pu partager du temps avec des jeunes, les assister, les aider, les encourager, les écouter. Il ne manque plus qu’une chose, c’est de prier pour eux, que la semence que le Seigneur a posé dans leurs cœurs puisse germer, pousser, fleurir et porter du fruit. C’est ce que je souhaite, c’est ma prière et mon action de grâce à la fin de cette aventure.

Et vous ? Allez-vous « avancer au large » ? Une chose est sûre, répondre présent à l’appel du Seigneur n’est jamais peine perdue…