Liste
avril 2018
 
avril 2018

Dim. 1 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Lun. 2 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Mar. 3 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Mer. 4 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Jeu. 5 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Ven. 6 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Sam. 7 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Dim. 8 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Lun. 9 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Mar. 10 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Mer. 11 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Jeu. 12 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Ven. 13 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Sam. 14 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Dim. 15 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Lun. 16 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Mar. 17 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Mer. 18 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Jeu. 19 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Ven. 20 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Sam. 21 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Dim. 22 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 1 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Concert | Violon et orgue (Dim. 22 Avr, 2018 16:00)

Dans le cadre de la 1ère édition du festival « Printemps Musical en Bessin », organisé par l'ADTLB,

Abbaye de Mondaye

Concert Violon et Orgue

22 Avril 16h

Francine Trachier, Violon

Marianne Levy Noisette, Orgue

  • Jean-Adam Guilain : Suite du deuxième ton (Orgue seul)
  • Jean-Joseph Cassanea de Mondonville : Quatrième sonate (Violon et Orgue)
  • Johann-Sebastian Bach : Sinfonia et Fugue en sol mineur BWV 795 et 578 (Orgue seul) ; Sonate en Mi Majeur BWV 1016 (Violon et Orgue) ; Chaconne en ré mineur BWV 1004 (Violon seul)
  • Joseph-Gabriel Rheinberger : Passacaille en mi mineur op 167 (orgue seul) ; Prélude et moto perpetuo Op 166 (Violon et Orgue)

Le programme de ce concert est construit autour de deux lignes de force : l’avènement de la virtuosité instrumentale qui se développe dans la sonate préclassique (Mondonville, puis Bach) : comment une forme dialectique suscite de nouveaux arguments techniques… car il en est exactement de même dans un texte musical, ou un texte littéraire ; la puissance de conviction s’établit au prorata de l’invention des images et des arguments…

Le deuxième élément tourne autour des formes obstinées ; qu’elles soient dansées (chaconne ou passacaille), ou rythmiques comme dans le moto perpetuo de Rheineberger. Là aussi, c’est une forme de développement qui autorise tout un voyage de l’émotion…dans un même véhicule…le paysage change pourtant !

Bien sûr, la figure qui domine et qui reste une référence au travers des siècles est celle de Bach, ce génial cantor qui entre 1700 et 1750 va réussi à synthétiser toute la musique du passé et…de l’avenir : c’est bien pour cette raison qu’il est au centre de ce concert, comme souvent aussi dans nos vies de musiciens .

 

Lun. 23 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Mar. 24 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Mer. 25 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Jeu. 26 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Halte spirituelle mensuelle: "un jeudi pour Dieu" (Jeu. 26 Avr, 2018 9:30)

adoration.JPG jeudi 26 avril de 9h30 à 16h00

un jeudi pour Dieu

Halte spirituelle

et chemin de foi avec sainte Foy

à l’Abbaye Sainte-Foy de Conques

chaque mois, une journée de retraite en silence

animée par les Prémontrés de Conques

Modalités pratiques

La journée, conférence et repas : 12 €

Repas à l’hôtellerie de l’abbaye

Renseignements et inscriptions : frère Cyrille, Abbaye Sainte-Foy de Conques 12320 Conques -  courriel : saintefoy@abbaye-conques.org

 

Horaire de la journée

9h30 : rendez-vous à l’abbatiale ou à la chapelle pour un temps de prière (chant et psaume, lecture brève, intercessions)

10h00 : à la salle de la grange de l’abbaye, lectio divina par un frère de la communauté, sur l’Évangile du jour. Quelques pistes de réflexions et questions sont proposées pour le temps personnel

11h00 : temps personnel en silence - pause café - confessions à l’abbatiale

11h45 : messe, présidée et prêchée par le frère qui est intervenu le matin.

12h45 : déjeuner et café, en silence, au réfectoire de l’abbaye

13h30 : temps libre au choix  -  repos -  office du Milieu du Jour avec les frères à 13h45 - promenade, visite de la librairie…

14h30 : conférence de l’après-midi, un temps de formation spirituelle ou théologique (par exemple Amoris Laetitia, la prière liturgique, etc…)

15h20 : prière d’une dizaine de chapelet aux intentions déposées par les participants au pied d’une icône durant la journée.

15h30-16h00 : prière d’adoration du Saint-Sacrement à la chapelle

Ven. 27 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Sam. 28 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Ecriture d'icônes | Atelier du samedi (Sam. 28 Avr, 2018 9:00)

Atelier Saint-Norbert

 

dscf0012Les ateliers d’écriture d’icônes se réunissent régulièrement à l’abbaye, enseignements techniques, mais aussi spirituels. Ouvert à tous, débutants ou confirmés.  En dehors des ateliers du samedi, l'atelier se réunit pour deux sessions : une au printemps et la seconde durant l'été.

Ce stage s’adresse à toute personne désireuse de réaliser une icône selon les règles techniques et spirituelles.

Lire la suite :

Dim. 29 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 8 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Lun. 30 Avr, 2018

EXPO: "Mystères & révélation" (Dim. 15 Avr, 2018 9:30)

Affiche S Oarda

Dans un langage apparemment simple, les peintures guident les yeux à l'intérieur des réalités sacrées. Il ne faut pas se fier à ses yeux : ici chaque fleur est un apôtre, chaque enfant est un ange, chaque arbre est mère, chaque étoile est une promesse. Du jardin terrestre au jardin céleste, il n'y a qu'un pas... c'est une invitation à entrer dans un jardin secret.

L'exposition s'articule entre plusieurs thèmes sacrés : comme Moïse, nous pouvons nous arrêter à contempler la révélation de Dieu dans le buisson ardent, qui brûle sans jamais se consumer. Ensuite, une méditation sur les mystères du Rosaire se déroule de tableau en tableau. Mystères joyeux, lumineux, douloureux, glorieux : les images guident, enseignent, suggèrent, éclaircissent.

Parmi les thèmes les plus aimés du peintre figure l'Annonciation, étudiée en plusieurs étapes : avant, pendant et après l'annonce de l'ange Gabriel à Marie, exécutée dans une grande fraîcheur, comme s'il ne s'agissait que d'un jeu de deux enfants dans un jardin lumineux et c'est là, par contre, que toute l'histoire du salut commence.

Suivent plusieurs études sur le thème de la Crucifixion, exécutées à travers différentes techniques et sur différents formats, pour terminer avec l'apparition du Christ qui revient dans la gloire et qui fait pendant à la figure hautement symbolique de la Vierge Marie, dont les 212 fleurs de la robe représentent chacune un moment de la vie du Christ que l'on médite dans le rosaire.

Cette exposition permet de dévoiler le travail de Soizick Oarda, qui a toujours peint depuis son enfance. Après un passage aux Beaux-Arts de Lorient suivi d'un cursus à l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'art de Paris, elle continue de peindre tout en se consacrant à l'éducation de ses neuf enfants. Elle a été très influencée par la peinture des icônes orthodoxes et encouragée dans la peinture par le peintre roumain Horia Bernea. Soizick Oarda utilise aisément plusieurs techniques comme la gouache, l’aquarelle, le pastel, la tempera à l’œuf et l'huile.

Les enfants sont bien sûr les bienvenus dans ce jardin fleuri, car le langage de Soizick est en même temps savant et clair, tourné vers cet « essentiel » qui est, de toute facçon, « invisible aux yeux ». 

Recherche d'événement

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme