Jour
 
Sam. 27 Mai, 2017

Conques : concert de l'Ensemble vocal Tutti (Sam. 27 Mai, 2017 21:30 - 22:30)

Samedi 27 mai à 21h30

Concert

Ensemble vocal Tutti

dir. Antoine Miannay, pianiste

concert 27 mai


LIBRE PARTICIPATION AUX FRAIS

 

Antonius Lacina - Strahov (CZ) (Tous les jours)

Antonius Jarislaus Lacina naquit en 1889 à Brazna, dans une riche famille d’agriculteurs. En 1910, il reçut l’habit blanc de saint Norbert à l’abbaye de Strahov et fut ordonné prêtre en juillet 1915. Jeune clerc, il fut gravement atteint de la tuberculose, à tel point qu’on dut lui administrer l’Extrême-Onction et par la suite sa santé resta toujours frêle. L’abbé Zavoral, qui n’était pas très versé en gestion temporelle, lui confia, en 1917, la fonction de proviseur dont il s’acquitta avec grande compétence et réelle probité. La situation s’avéra délicate car le patrimoine de l’abbaye fut confisqué par l’Etat de 1920 à 1939. Antonius s’en tira avec une prudence et une habileté que méritait la confiance de ses frères. En 1939, on l’élut abbé-coadjuteur à la majorité des voix. Dans le même temps, l’abbé général désigna Bohislaus Jarolimec comme abbé. Antonius se rallia à son nouveau supérieur et collabora avec lui pour le bien de l’abbaye. Lors de l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes allemandes, les nazis tentèrent d’opprimer l’âme du peuple et arrêtèrent une centaine de personnalités, dont plusieurs prêtres. Ces victimes furent internées dans des camps de concentration. En mai 1940, les nazis s’emparèrent également d’Antonius Lacina parce qu'ils n’osèrent incarcérer l’abbé Zavoral, octogénaire. Antonius fut déporté au camp de Dachau où il mourut pour la Foi et la justice le 28 mai 1941, à l’âge de 51 ans. Ces cendres furent déposées dans le cimetière de Strahov.

Jakob Hess - Obermarchtal (D) (Tous les jours)

Jakob fut abbé d’Obermarchtal de 1600 à 1614. Il se préoccupa principalement de développer le culte divin, qu’il voulait promouvoir chez ses religieux. Lui-même donna l’exemple, par sa présence assidue aussi bien aux offices de jour qu’aux offices de nuit. Il parlait avec joie de la discipline régulière et imposa avec douceur, bien que fermement, les observances de la vie commune. Les prescriptions du concile de Trente, imposées par les responsables de l’Ordre, furent appliquées par ses soins dans toute la circarie de Souabe, et l’évêque lui demanda des religieux, afin de pallier un manque de curés dans les paroisses séculières. Les sectaires de Mansfeld trouvèrent en Jakob Hess une véritable muraille de bronze.

Dévoué à la Sainte Vierge, il promut la dévotion mariale chez ses frères ainsi que chez les domestiques de l’abbaye. Usé par l’âge et la maladie, et se sentant proche de la mort, il convoqua ses frères afin de les bénir. Les témoins de ses derniers instants affirment qu’il mourut comme un saint.

Dix ans plus tard, les Suédois pillèrent la maison et voulurent violer sa sépulture, mais il en sortit un très agréable parfum qui dérouta ces scélérats et les poussa à fuir.

Recherche d'événement

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme