Jour

ND des Neiges | RDV au Puits de Jacob (matinée ou soirée) (Jeu. 30 Mar, 2017 7:00)

Les Rendez-vous au Puits de Jacob, du Prieuré Notre-Dame des Neiges, ont pour but de se faire rencontrer des personnes qui désirent approfondir leur foi chrétienne.
Un climat convivial veut permettre un échange fraternel où chacun peut exprimer ses questions et ses certitudes autour d’un thème proposé.

 

DEUX FORMULES POSSIBLES : en matinée (de 9h00 à 14h00) ou en soirée (de 19h30 à 22h00) avec repas tiré du sac.

 

LE THEME ACTUEL porte sur le Message du Pape François pour la célébration de la 50è journée mondiale de la paix le 1er janvier 2017.

 

Thème de notre prochaine RENCONTRE icone pdf

Agnès - Basse-Fontaine (F - Aube) (Tous les jours)

Agnès appartenait à la puissante famille de Brienne, et se maria à André de Baudemont, dont elle eu quatre enfants. Toute sa vie, elle fut très généreuse envers les pauvres. Elle fonda le monastère de Basse-Fontaine, et peut-être aussi celui de Moncetz. Après l’entrée de son mari chez les cisterciens de Clairvaux, elle se fit religieuse prémontrée. Se contentant d’un repas quotidien, elle vécut presque en permanence dans la contemplation des choses du ciel. Elle mourut en 1140.

Bernard Conde y Corral - Buxeto (E) (Tous les jours)

Bernard Conde y Corral est né à Calahorra en Castille, le 20 août 1814. Dès son plus jeune âge, il fut confié aux prémontrés, et entra à l’abbaye de Buxeto en 1830. C’est la que la révolution d’Espagne le surprit en 1835 et qu’elle le chassa avec tous ses frères en religion. Forcé, à son vif regret, de rentrer dans le monde, le fils de saint Norbert se garda bien d’abandonner les observances du cloître : il s’y montra fidèle en toutes choses, faisant succéder l’étude à l’oraison, ne négligeant aucune occasion de se rendre utile aux âmes. Il devint chanoine de la cathédrale, avant d’être élevé au siège épiscopal de Palencia en 1857. En 1863, il fut transféré au siège de Zamora, en Léon. Il y fut en quelque sorte un confesseur de la foi : sa fermeté et sa franchise apostolique lui valurent les persécutions du gouvernement, ennemi de l’Eglise et de ses institutions. Il fut presque menacé d’exil pour avoir dissipé les noires calomnies par lesquelles le ministre de la justice avait flétri la conduite du clergé.

Mgr Conde y Corral eut la joie de voir renaître l’Ordre en France : il visita Frigolet et donna l’habit prémontré le 24 novembre 1869 à Mère Marie de la Croix, restauratrice de la vie norbertine féminine.

Il mourut le 31 mars 1880, dans la soixante-sixième année de son âge. Au concile oecuménique du Vatican, en 1870, l’évêque de Zamora soutint énergiquement le magistère infaillible du pape.

Guy - Vicogne (F - Nord) (Tous les jours)

Ce prêtre d’origine anglaise, avait traversé la mer et vivait dans un ermitage de la forêt charbonnière des environs de Valenciennes. L’ermite s’adonnait aussi à la prédication, et finit par grouper autour de lui quelques disciples en quête de direction spirituelle. Ayant essuyé le refus des chanoines d’Arrouaise, qui trouvaient le lieu trop sauvage, Guy offrit son modeste monastère à l’abbé de Saint-Martin de Laon, qui envoya quelques religieux, en 1125. En 1132, cette nouvelle maison de Vicogne fut intégrée à l’Ordre et Guarin en devint le premier abbé. Heureux que sa fondation prenne ainsi racine, Guy semble avoir repris alors sa vie d’ermite, et effectua un pèlerinage en Terre Sainte. De retour à Vicogne, il eut le projet - apparemment jamais abouti - de construire près d’Anzin un hôpital pour les malades et les indigents. Il quitta Vicogne le 1er février 1147 pour la Bourgogne. Il tomba malade en route et mourut saintement le 31 mars 1147, près de Joigny-sur-Seine. On l’enterra dans l’atrium Sti Lazari. Vénéré dans l’Ordre à la date du 31 mars, il a parfois reçu le titre de « bienheureux ».

Recherche d'événement

Inscription à la newsletter

Rechercher

Nos coordonnées

Abbaye Saint-Martin de Mondaye
14250 Juaye-Mondaye
Tél. 33 (0)2.31.92.58.11
Fax 33 (0)2.31.92.08.05
Nous écrire par email
logoabbayesnormandes logonormandiequalitetourisme